jeudi 18 mai 2017

ReporStage : Pauline en stage au CDOS du Calvados

Bonjour Pauline ! Tout d’abord, merci de m’accorder du temps pour répondre à cette interview. Peux-tu te présenter? 
Pauline, 21 ans, originaire de Vendée. J’ai effectué un Bac STG option CGRH, après ce bac je me suis dirigée vers un DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations), option Gestion des Moyennes Organisations à l’IUT de la Roche sur Yon. J’ai fait ce DUT afin d’apprendre à gérer une entreprise dans sa globalité. Ayant toujours voulu me diriger vers le sport, j’ai effectué dans cette logique ma L3 Management du Sport à l’UFR STAPS de Clermont-Ferrand. Puis, me voilà en Master 1 Management du Sport à Caen. Pendant cette année de M1, j’ai réalisé un service civique à l’USO Mondeville Basket. Concernant mon projet professionnel, grâce à mes différents bénévolats sur de grands événements tel que l’Eurobasket féminin en 2013 ou encore les championnats du monde de Rink Hockey en 2015, j’ai pris goût au secteur de l’événementiel et j’ai donc comme objectif de faire carrière dans cette voie avec une préférence pour la communication et le marketing.



Et où fais-tu ton stage cette année ?
J’ai réalisé mon stage au sein du CDOS 14 (Comité Départemental Olympique et Sportif du Calvados). Mes missions de stage consistaient à organiser un événement majeur de l’association qui est la Fête du Sport ainsi que le Challenge du Fair-play. En parallèle, je m’occupais de tout ce qui concernait la communication. Tout au long de mon stage, j’ai été encadrée par le chargé de développement de l’association, et en contact avec les différents élus du comité. L’événement « Fête du Sport », se déroulera les 17 et 18 juin prochains, au complexe sportif Pierre Rival de Colombelles. Cette manifestation est dédiée principalement aux jeunes qui souhaitent découvrir les activités physiques et sportives du territoire du Calvados. En effet, une trentaine de disciplines seront présentes afin de pouvoir s’initier et faire des démonstrations. 
Mes missions sont donc assez larges, cela va de la recherche de prestataires pour la manifestation, en passant par la logistique et la gestion des réseaux sociaux et de la stratégie de communication en général. 


Comment se déroule ton stage globalement ? 
Cela se passe super bien, il y a une très bonne ambiance, un très bon climat de travail, on n’a pas le temps de s’ennuyer. J’ai été très bien accueillie que ce soit par mon tuteur de stage ou par les élus du comité. D’un jour à l’autre, je ne fais jamais les mêmes choses, c’est un stage avec beaucoup de polyvalence. Je suis en contact permanent avec les comités sportifs du Calvados concernant l’événement que j’organise. Ce que j’apprécie le plus dans ce stage, c’est l’autonomie que l’on me donne, ainsi je peux prendre toutes les initiatives que je souhaite, ils me font confiance.



Apprends-tu de nouvelles choses ? 
Oui, on apprend toujours de nouvelles choses. Je n’ai jamais eu réellement d’expérience en terme d’organisation globale d’un événement, il est donc intéressant de savoir tout le travail qu’engage l’organisation d’un événement. Le plus difficile dans la réalisation de ce stage a été mon manque de connaissance de la région et du département en lui-même. N’étant pas d’ici, il a été dur pour moi d’établir la stratégie de communication et notamment le plan de communication pour tout ce qui concernait la diffusion des informations. 


Comment se passe une journée type ?
Dans l’événementiel, il n’y a pas réellement de journée type, chaque tâche quotidienne était différente, ce qui m’a beaucoup plu. Il faut savoir s’organiser, établir un rétro planning afin de ne rien oublier. Il faut savoir identifier les priorités jour par jour et prévoir les urgences, les demandes, les imprévus etc.


Découvres-tu de nouvelles personnes ? Cela te donne t-il l'occasion d'étendre ton réseau professionnel ?
En effet, ce stage me permet de faire des rencontres professionnelles. Etant en charge de l’organisation de la Fête du Sport, je suis en relation avec tous les comités sportifs du Calvados. Mon tuteur de stage fait en sorte également de m’emmener à tous ses rendez-vous pour que j’apprenne à connaître du monde dans ce secteur sur le territoire de la Normandie.


Pour finir, as-tu des perspectives d'embauche en vues grâce à ton stage ?
Etant actuellement en M1, je souhaite poursuivre en M2, afin d’obtenir mon Bac +5 comme souhaité. Cependant, si une bonne opportunité d’emploi s’offre à moi, je ne la laisserai pas passer. »

Merci Pauline d’avoir répondu à ces questions. Bonne continuation pour la suite ! 

samedi 13 mai 2017

ReporStage : Thomas en stage au Stade Nautique de Caen




Peux-tu te présenter ? 

Bonjour, je m'appelle Thomas Bourdais, j'ai 22 ans et je suis actuellement étudiant en Master 1 Management du Sport à l'UFR STAPS de Caen. Après mon baccalauréat scientifique, je souhaitais faire du design automobile et je suis allé à l'IUT d'Alençon en DUT Génie Mécanique mais je me suis rendu compte que ce n'était vraiment pas pour moi. L'année suivante, j'ai intégré le cursus STAPS au Mans et je suis ensuite venu à Caen en L2 pour pouvoir postuler à un départ à l'étranger en L3, avec déjà en vue le Master. La licence Management du Sport en poche et après donc une année complète à parler et travailler en anglais en Norvège via le programme Erasmus, j'ai intégré le Master Management du Sport de Caen.
Passionné de sport, je souhaiterai travailler dans le secteur de la communication et du marketing sportif. J'affectionne particulièrement le digital et les multiples possibilités qui nous sont offertes dans le domaine du sport.


Où fais-tu ton stage ? 
Dans le cadre de cette année de Master 1, j'effectue un stage de 2 mois au Stade Nautique Eugène Maës, à Caen. C'est un grand complexe aquatique de 5 bassins, dont un bassin olympique extérieur de 50m homologué, une fosse à plongeon ou encore des tribunes de plus de 400 places. 400 000 baigneurs sont attendus en 2017 et 7 clubs de sports (natation, plongée, triathlon) fréquentent régulièrement ce complexe. Construit en 1966, le Stade Nautique vient d'être entièrement rénové et modernisé après 5 ans de travaux et près de 30 millions d'euros ont été investis 
C'est un équipement sous l'égide de la communauté d'agglomération Caen la mer, je suis donc sous l’autorité de Caen la mer et de son service des sports.
Au niveau de mes missions, je suis chargé de développer la communication du complexe. J’ai effectué un état des lieux de lieux quand je suis arrivé et j'ai proposé mes idées. Très peu axé sur le digital, le complexe avait besoin de travailler en ce sens. Toutefois, étant donné que c’est un « équipement Caen la mer », il faut tenir compte des contraintes et des limites qui nous sont fixées ainsi que des moyens humains restreints... La communauté d’agglomération et ses élus veulent avoir un droit de regard sur toute communication d’un équipement Caen la mer. De nombreuses choses ne sont pas possibles et envisageables comme dans un équipement privé... Notamment en 2 mois. 
Ainsi, dans les limites de ce qui est possible et après étudié la communication de l'équipement et remis des rapports, je travaille en grande autonomie au développement d’une newsletter : j’ai étudié sa mise en place, je l’ai budgétisé, testé une vingtaine de fournisseurs, crée des simulations de newsletter et présenté ce projet au directeur des sports, puis à la direction de la communication de Caen la mer. J'ai également effectué un benchmark auprès du maximum de piscines françaises concernant leur utilisation des newsletters.


Comment cela se déroule ce stage? 
Cela se passe très bien, les responsables et collègues sont très sympathiques, à l’écoute (même d'un étudiant comme moi) et me soutiennent. Je travaille en totale autonomie depuis le début ; j'écoute et enregistre chaque information qui pourra peut-être un jour m’être utile dans ma vie professionnelle.


Qu’apprends-tu de nouveau ?
J’ai surtout pris la mesure des différents processus de validation hiérarchiques et politiques qu’il peut exister dans un équipement public tel que le Stade Nautique. Il est très politisé, regardé par les élus de l’agglomération et donc chaque action de communication doit être validée en amont par la direction de la communication de Caen la mer. Un mois avant de commencer mon stage, j’ai rencontré pour mon projet tutoré le responsable de la communication digitale de Decathlon qui me disait qu’il était très libre, tentait tout seul de nouveaux projets, etc. Ici, on peut voir qu’on est dans le service public, c’est totalement différent... Il faut savoir obtenir l’aval de chaque échelon, au niveau de l’équipement puis ensuite plus haut dans la hiérarchie. Ce n’est pas négatif et cela permet de confronter les idées, de développer ses capacités de négociation et de persuasion, de se « battre » pour son projet mais cela peut parfois être lourd et très long... Autrement, j’ai développé mes compétences numériques, en étudiant la mise en place intégrale d'une newsletter ainsi que mes capacités de persuasion/négociation et de présentation d'un projet.


Peux-tu mettre en œuvre des outils vus en cours ?
Oui bien sûr, notamment sur la méthodologie de travail. Lors des réunions par exemple, les mises en situation d'oral que l'on a pu avoir servent beaucoup. Cela peut paraître simple mais, lorsqu'on présente une idée, un projet et un outil de communication totalement nouveau à des personnes très peu au fait du sujet, il faut savoir organiser sa prise de parole, être pédagogue, écouter les remarques, répondre aux interrogations et être convaincant. Mon expérience dans le commerce (à fond la forme!) m'a aussi aidé à persuader mes interlocuteurs du bien-fondé du projet, à le "vendre" et à le promouvoir.
Par ailleurs, effectuer un benchmark, réaliser un dossier de reporting ainsi qu'une présentation de type Powerpoint de qualité sont autant de choses que j'avais déjà expérimenté en cours et qui m'ont servi ici. 


Comment se passe une journée type ?
Je n’ai pas vraiment de journée type. Je dispose d'une grande autonomie, j'organise ainsi mon travail comme je le souhaite.


Le stage te donne-t-il l'occasion d'étendre ton réseau pro ?
Oui bien évidemment. Bien sûr, je l’ai étendu au niveau du complexe même mais également au niveau de la ville de Caen et de l’agglomération de Caen la mer. Je rencontre et travaille régulièrement avec le directeur des sports de Caen la mer, la direction de la communication ou encore d’autres équipements de la communauté d’agglomérations. Suite à ma candidature spontanée, j’ai eu la chance d’être recommandé pour ce stage par l’adjoint au maire en charge des sports, Aristide Olivier, suite au projet que j’ai mené sur l’Open de Tennis de Caen 2016 (avec d’autres camarades du Master, nous étions les Community Manager du tournoi durant 3 mois). Le réseau a joué un rôle dans l’obtention de ce stage donc j’y accorde une attention particulièrement lors de mes périodes de professionnalisation et emplois étudiant par exemple.


Des perspectives d'embauche ?
À court terme, je ne pense pas. Actuellement, la communication n’est ni la priorité de la direction des sports, ni celle de Caen la mer. Mais ce stage de 2 mois seulement n’avait pas véritablement vocation à trouver un emploi directement derrière. Je compte bien finir ce Master Management du Sport en entier et effectuer un stage plus long l'an prochain qui, là, aura davantage vocation à trouver un emploi. Toutefois, si à l’avenir des besoins se font sentir au sein du complexe, de la ville de Caen ou de Caen la mer, peut-être que ma candidature sera considérée plus attentivement... 


mardi 9 mai 2017

Candidature en Master 2 Management Du Sport (2017-2018)


Le M2 MDS de l'Université de Caen est une formation généralistes et pluridisciplinaire qui accompagnent les étudiants dans la grande diversité de leur projet professionnel (événementiel, marketing et comm, sport pro, sport associatif, collectivités, forme-santé-bien être, distribution...). Jouissant d'une excellente réputation, le M2 caennais propose des enseignements couvrant les sciences humaines et sociales et les sciences de gestion, des conférences professionnelles, des visites sur site et des projets tutorés. Cette année encore, il est possible de déposer un dossier de candidature  au master 2 sous réserve de valider un M1. 

A savoir:

  • contenu de la formation : voir les semestres 3 et 4
  • alternance : non
  • stage : au moins 3 mois, 6 maximum, à partir de fin mars
  • M2 sélectif : oui 
  • Comment candidater ? Toutes les informations sur le module eCandidat
  • Lien direct vers le module eCandidat
  • Calendrier : dépôt des dossiers du 2 mai au 14 juin. Liste principale et complémentaire annoncée fin juin. 

Satisfaction des étudiants : 

enquête menée auprès des 20 étudiants du M2 MDS de l'année 2016-2017. 
  • 90% des étudiants qui avaient la possibilité de suivre une autre formation ne regrette pas d'être venus à Caen
  • 88% des étudiants du M2 ont passé une très bonne année sinon même la meilleure de leur formation
  • Le M2 a parfaitement répondu aux attentes de 94% des étudiants
  • Tous les étudiants considèrent que le responsable de la formation est disponible pour eux et s'investit dans la direction du diplôme
  • Tous les étudiants dont prêts à recommander le diplôme
  • Les étudiant apprécient particulièrement les conférences organisées à Paris, les intervenants extérieurs et professionnels, les visites sur site
  • Le Master 2 MDS reçoit la note de 7,7 sur 10 par ses étudiants 

Le Master sur les médias sociaux : 

mercredi 26 avril 2017

ReporStage : Sophie chez Hapik

Cette année encore nous vous proposons de découvrir un(e) étudiant(e) sur son lieu de stage. Sophie a réalisé son année de M2 en Angleterre. Elle est revenue en France pour effectuer un stage chez Hapik (contraction de Happy et Pic), un centre d'escalade ludique. 


Sophie, peux-tu te présenter

Sophie, 24 ans, A.K.A l'anglaise. J'ai effectué un Bac L et ensuite je suis allée à l'Université de Rennes pour intégrer une licence en langues étrangères appliquées. Après quelques années, le sport me manquait et je voulais me diriger vers ce milieu, c'est pourquoi j'ai poursuivi mes études en STAPS à l'Université de Caen. Là, me voilà en Master2 en management du sport. Pour mon projet pro, je m'intéresse énormément à la communication et le marketing. Mon rêve, c'est de pouvoir me diriger plus tard vers le milieu de la gymnastique puisque c'est un sport que j'apprécie énormément. Pour ma dernière année, j'ai eu beaucoup de chance puisque j'ai effectué une grande partie de mon année en Angleterre et je suis rentrée pour commencer mon stage. 

Tu le fais où?

Cette année je suis en stage chez Hapik, un centre d'escalade ludique super cool pour les grands comme les petits. J'y suis pour 5 mois en tant que Business Developer. Mon lieu de stage se trouve à l'intérieur du Décathlon Mondeville. Mes missions sont de développer le portefeuille client, promouvoir le centre auprès des cibles déterminées et de participer à la vie du centre.

Ca se passe bien? 

Ca se passe super bien, c'est une ambiance très décontractée et j'ai été très bien accueillie. Tous les jours je mets en pratique mes connaissances que j'ai accumulées au cours de mes années d'études. Mon stage en tant que community manager en M1 m'a permis de développer des astuces pour bien entamer mon travail ici. La chose que j'apprécie le plus dans ce stage c'est que je travaille toute seule et je suis très autonome. On me confie sans problème des tâches et je fais partie de l'équipe. J'effectue énormément de travail en tant que business developer mais je suis également sur le terrain ce qui me permets d'avoir un contact direct avec les clients. 

C'est pas trop dur l'escalade ?

Je conseille à tout le monde de venir essayer, c'est quelque chose à faire au moins une fois. Personnellement, je ne suis pas très fan de l'escalade mais là c'est beaucoup plus amusant et abordable pour les amateurs. C'est aussi très physique et ça permet de développer la confiance en soi. Ca fait toujours plaisir de voir les enfants se surpasser!